Deux pièces de Sophocle (Oedipe roi et Ajax)

Suivant le programme que je me suis fixé depuis quelques mois, j’écris jusqu’à six heures et passe mes soirées à lire. Cette semaine, j’ai exhumé deux livres que j’avais achetés à Venise, où j’ai étudié un an avec Erasmus. Ils contiennent des tragédies de Sophocle (Ve siècle av. J.-C.) et, parmi celles-ci, j’ai relu Œdipe roi et découvert Ajax.

Oedipe roi

Ingres, Œdipe explique l’énigme du sphinx

Nous connaissons tous, au moins pour avoir fait de la psychologie a minima, l’histoire de ce héros malheureux qui tue son père et se marie avec sa mère, à laquelle il donne quatre enfants, conformément à un oracle prononcée à sa naissance. Au début de la pièce, Œdipe apparaît en pleine majesté. C’est un roi puissant et respecté de tous les habitants de Thèbes. Mais une peste frappe la cité et Apollon, que l’on vient de consulter pour y mettre fin, ordonne de retrouver et de punir le meurtrier de Laïos, le précédent roi. Notre héros va mener l’enquête et découvrir qu’il est lui-même l’assassin et que, sans le savoir, il a épousé sa mère. Drôle de roman policier! Les châtiments terribles qu’il a proférés contre le coupable, au début de la pièce, lui retombent dessus. La reine, épouse et sa mère, se pend à l’intérieur du palais. Il se crève les yeux et doit partir en exil.

Ajax

Ajax est, quant à lui, un grand héros de la guerre de Troie, mais qui se sent déshonoré et sombre dans la folie pour ne pas avoir obtenu les armes d’Achille après sa mort. Il en veut aux principaux chefs des Achéens (ou Grecs) et décide de tous les tuer. Aveuglé par Athéna, cependant, il ne fait que massacrer un troupeau de moutons et leurs bergers! Quand il revient à lui, il est dévasté et pense à mourir. Sa concubine lui présente son fils et tous les malheurs qu’ils encourront à sa mort. Ajax donne à croire qu’il veut se réconcilier avec ses ennemis, mais se rend sur la plage, loin de sa tente, et se jette sur son épée qu’il a plantée dans le sable. Une vive dispute éclate alors entre son demi-frère Teucer et Ménélas, puis Agamemnon, pour savoir si le corps doit recevoir une sépulture. Finalement, Ulysse paraît. C’est le pire ennemi d’Ajax, celui qui a obtenu par ruse les armes d’Achille, celui qui est à l’origine de son déshonneur et de sa folie. Mais il ne peut en vouloir à un mort, plaint même le défunt et convainc les deux chefs, à la surprise générale, de laisser ses compagnons l’enterrer.

La force du génie

Ces deux pièces, comme tout ce qui nous est resté du théâtre de Sophocle, sont assurément les plus grands textes jamais écrits. Nos Racine et Corneille paraissent bien plats à côté. Seul Shakespeare pourrait soutenir la comparaison, et encore…

La construction des intrigues de Sophocle est merveilleuse et donne, sur la fin, une impression de perfection et d’achèvement que tout artiste digne de ce nom se doit de rechercher. Les caractères sont définis avec une justesse surprenante; ils nous semblent familiers à vingt-cinq siècles de distance. Ils sont toujours à vif, nerveux, emportés, comme s’ils devinaient les calamités qui allaient s’abattre sur eux. Et cette violence est contrebalancée par le chœur, ces parties chantées qui faisaient de la tragédie antique une sorte d’opéra. Chez Sophocle, ils sont d’une poésie exquise.

La barrière de la langue et le gouffre des siècles

Pour apprécier ces textes dans toute leur splendeur, il faut maîtriser le grec ancien, sans quoi on passe à côté du rythme, des effets d’assonances et d’allitérations, de l’élan des tirades ou de la vivacité de la stichomythie (réponses vers à vers). Et encore, il manque la mise en scène et surtout la musique dont on ne sait pas grand-chose. Si seulement on pouvait remonter dans le temps, au siècle de Périclès, participer aux Grandes Dionysies, s’asseoir dans le théâtre d’Athènes et assister à une représentation de ces deux tragédies de Sophocle!

Auteur : Saurel

Jean-Sébastien Peyronnet. Né en 1980, je vis en Ardèche. Profession: auteur. Passionné d'écriture, de littérature et de philosophie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *